Plantes de berge

Les plantes aquatiques de berge du  bassin sont divisés en 2 zones (la zone du talu et la zone palustre)

Le talus : Il correspond à la pente qui remonte jusqu'à -10 cm dans le bassin.

Le système radiculaire de ces végétaux est aquatique, mais la structure des tiges et des feuilles relève bien de l'aérien, ces espèces sont totalement aquatiques jusqu'au niveau de leur collet qui doit immergé en permanence.

Autrement dit, tout assèchement , même bref des racines leur est fatal.

Certaines variétés sont plus exigeantes et demandent à immerger une partie de leurs tiges, voire même un certain pourcentage de feuilles. Toutes les plantes du talus survivent à une inondation temporaire complète.

Elles peuvent notamment être utilisée dans la lagune ou elles vont capter les nutriments.

Voici quelques exemples de plantes aquatiques du talus :

  • la pontédéria cordata avec ses magnifiques fleurs mauve et d'une longue floraison,
  • les iris jaunes Pseudacorus, le Thalia délabata également à fleurs mauves,
  • le caltha palustris ou bouton d'or typas ou joncs à massette,
  • papyrus du Nil,
  • hippuris vulgaris, etc...

La zone palustre : également baptisée marais, c'est un milieu protégé des courants, notamment.

Contrairement aux plantes évoluant sur le talus, celles de la zone palustre ont leur collet immergé, à fleur d'eau, ou totalement émergé selon la saison

  • Equisetum ou prèles aquatiques,
  • iris kampferei,
  • siberica,
  • satosa,
  • lobelia cardinalis,
  • myriophyllum, etc...

Conseil : Utiliser régulièrement au printemps un engrais biologique spécifique sous forme de boules à enfoncer dans la terre au moins une fois par mois.

Voir 1-1 sur 1 élément(s)
Produit ajouté à la liste
Produit ajouté à la comparaison

Notre boutique en ligne utilise des cookies pour offrir une meilleure expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.